Logo

S'habiller pour affronter le froid

Novembre 2016


Pratiquement tous les coureurs sont d'accords : courir, c'est mieux le printemps ou l'été. Malheureusement, au vu des nombreux bénéfices qu'elle procure aussi bien pour le corps que pour la tête, la course à pied devrait être pratiquée toute l'année. Même par temps froid ? Oui, mais en faisant attention à son habillement !

Tout d'abord, si vous êtes sujet à des crises d'asthme ou à des oppressions au niveau de la poitrine lorsque vous courrez, demandez conseil à votre médecin. Si celui-ci établit qu'il est préférable pour vous de rester à l'intérieur, des alternatives en salle existent.

Tout est en ordre, et vous vous demandez comment vous habiller pour affronter la température extérieure. La première règle, c'est d'éviter impérativement les vêtements en coton. Cette matière absorbe la transpiration. Ainsi vos vêtements deviendront rapidement humides, refroidissant au passage votre peau et votre organisme.

Pour savoir comment s'habiller, on entend souvent parler de la technique des 3 couches, ou technique "de l'oignon". Il s'agit en effet d'une excellente approche. Nous avons donc les 3 couches suivantes :

- Couche 1 : la couche respirante (de temps chaud).
- Couche 2 : la couche isolante (de temps frais, ou froid).
- Couche 3 : la couche protectrice (de temps venteux et/ou pluvieux).

Et parfois, il arrive même qu'on parle d'une couche supplémentaire :

- Couche 0 : la seconde peau (pour un temps très froid ou par confort).

Parfait, mais en détails, qu'est-ce que cela donne ? Il suffit de jongler avec ces différentes couches en fonction de la température et de la météo. Voici quelques exemples :

Cas 1 : temps tempéré à chaud. La température est agréable, seule la couche 1 est nécessaire. Les vêtements de couche 1 sont par exemple un T-Shirt à manche courte ou sans manche, un débardeur, un short, un cuissard ou une jupe pour les femmes.

Cas 2 : temps tempéré mais pluvieux. Il faudra mettre la couche 1 + la couche 3. Surtout aucun vêtement en coton pour la couche 1, sauf si vous désirez vous transformer en serpillère. La couche 3 consiste en une veste de pluie totalement étanche mais si possible respirante. Pas simple ! On conseille un tissu synthétique type Gore-Tex ou Windstopper. Dernier détail : une grande perdition de chaleur s'effectue par la tête, qui est refroidie par la pluie. On conseille donc de porter une casquette. (Ce que vous faites certainement déjà, si vous portez des lunettes !)

Cas 3 : temps froid. Il faudra mettre la couche 1 + la couche 2. La couche 2 devra contenir au mieux la chaleur produite par votre corps. En cas d'entrainement à intensité faible comme une endurance fondamentale, une polaire sera parfaite. Si l'entrainement est plus rapide, il faudra opter pour une micro-polaire un peu moins chaude. La raison est que vous produirez davantage de chaleur en courant plus rapidement. Attention : dans tous les cas, cette matière ne doit pas couper le vent ! De plus, elle doit pouvoir s'ouvrir à l'aide d'une fermeture-éclair afin de vous permettre de réguler la ventilation en fonction de l'intensité de votre effort ainsi que de la météo.

Pour le bas, on conseille de porter un collant de course qui descend jusqu'aux chevilles. Au niveau de la tête, un bonnet (ou un bandeau cachant front et oreilles si vous n'aimez pas les bonnets) permet de limiter significativement les pertes de chaleurs. Tout comme les gants, qui sont même totalement indispensables lorsque les températures deviennent négatives. Les gants doivent être en tissu respirant, sinon vos mains deviendront trop vite humides et la sensation de froid reprendra le dessus.

Cas 4 : temps froid et humide. On mettra la couche 1 + la couche 2 + la couche 3. C'est donc les mêmes remarques que ci-dessus, mais on ajoutera encore la veste de pluie étanche, mais respirante.

Cas spécial : la seconde peau. La seconde peau est un vêtement technique à part, que l'on trouve dans la plupart des magasins de sport. Il s'agit d'une sorte de T-Shirt très moulant, qui est totalement plaqué au corps. Il est très fin, isolant tout en étant respirant et on le porte à même la peau. Son objectif est de maintenir votre corps à température constante. En été, la seconde peau protège le corps de la chaleur alors qu'en hiver, ce même vêtement permet de protéger l'organisme du froid. De nombreux sportifs portent ce vêtement spécial toute l'année au-dessous de la couche 1.

Par temps très froid (au-dessous de -10° à -15°) il est vivement conseillé de porter un tel vêtement technique en plus des 3 autres couches.

Lors de vos prochaines sorties, faites quelques essais en partant de cette base. Très vite, vous pourrez adapter ces conseils et vous trouverez les solutions qui vous permettront de ne plus avoir froid l'hiver !


Exemple de seconde peau avec manches longues idéale pour l'hiver.

“ La course à pied est une évasion complète de la vie. ”

Swiss Run Training est une plateforme de coaching dédiée à la course à pied et basée en Suisse romande. Nous vous aidons à déterminer un objectif clair puis nous élaborons un programme répondant à vos besoins. Nous analysons vos progrès, adaptons votre programme en conséquence et nous vous donnons de nombreux conseils d'amélioration. Vos progrès commencent ici !